Où se situe l’homme dans la nature ?

En énergétique chinoise, l’homme se situe entre ciel et terre, un peu à l’image du dessin de Léonard de Vinci « l’homme de Vitruve » sur lequel on observe une représentation d’un homme tendant les bras vers le ciel et les jambes vers la terre. Une autre analogie, plus poétique, est de comparer l’homme à un arbre. Les bras sont les branches et cherchent à attraper le ciel, les jambes sont les racines et cherchent à pénétrer le sol. Le tronc ou abdomen est ce qui véhicule l’information de bas en haut et de haut en bas.

 

                           

 

 

En Médecine Traditionnelle Chinoise il est écrit dans le SuWen (Livre classique) que « la terre cherche à embrasser le ciel, et le ciel cherche à copuler avec la terre », ce qui sous-entend que l’un et l’autre cherchent à s’unir pour s’équilibrer. L’homme est ce pont qui fait le lien entre les 2 rives.

L’homme cherche l’équilibre, l’harmonie entre ce qui vient du ciel (informations énergétiques, cosmiques, impalpables) et ce qui vient de la terre (informations matérielles, palpables).

L’homme est donc au centre, il est le trait d’union dans l’équilibre universel, ni au-dessus ni en-dessous, il est le point autour duquel s’organise l’ensemble du cosmos.

Il est donc essentiel à son bon fonctionnement d’occuper cette place centrale, ce afin d’évoluer dans le « correct », l’harmonie naturelle.

 

Le rapport entre les enjeux de saison et l’homme ?

Comme vu précédemment, l’homme occupe une place centrale entre le ciel et la terre. S’accorder aux rythmes saisonniers le conduit à se mettre en accord avec son environnement, au sein duquel circule un certain nombre d’informations utiles et essentielles à son épanouissement.

Prendre sa place ou retrouver sa place dans les cycles naturels saisonniers permet à l’être humain de vivre avec fluidité, avec souplesse, avec harmonie.

En ce qui concerne le corps, un travail physique saisonnier facilite cette évolution. En effet, comme chaque saison a ses propres énergies et par cela ses propres chemins énergétiques (les méridiens ou canaux énergétiques), le travail corporel est facilité. Engager ces méridiens par des mouvements, par des mobilisations, par des stretchs, par des palpations, des massages(…) , favorise ce travail saisonnier. Ces canaux énergétiques nous permettent d’être en accord avec ce qui est dans l’instant, ici et maintenant.

Il est donc important que l’être humain retrouve sa place dans le monde, et pour cela un ensemble d’outils est à sa disposition. La médecine chinoise répond à ces besoins par différentes approches comme l’acupuncture, la diététique, les massages, les mouvements (Tai Qi)…

Se rapprocher de son thérapeute est donc essentiel pour apprendre l’autonomie et se laisser guider aux rythmes des saisons.

 

Les saisons en énergétique chinoise:

Dans le déroulement d’une année nous allons traverser 4 principales saisons que sont le printemps, l’été, l’automne et l’hiver.

Quand on observe la nature on peut s’apercevoir que rien ne se passe du jour au lendemain. On ne se couche pas un jour de printemps pour se réveiller un jour d’été…. Cette transition entre 2 saisons se passe en douceur, car la nature réclame du temps pour changer d’état. Cette courte période qui se déroule 4 fois dans l’année, à chaque changement de saison est appelée « intersaison ».

 

 

Les 5 saisons en Mtc

 

 

Ces intersaisons ont un rôle très important car ce sont des moments propices à la transformation de toute chose.

Par l’observation de la nature, les penseurs chinois ont pu constater qu’il fallait un temps à celle-ci pour transmuter chaque énergie. C’est donc ce qu’ils ont appelé « intersaison ». Dans ces intersaisons la nature prend le temps de s’observer elle-même pour comprendre et s’enrichir de ce qu’elle vient de traverser (la saison passée), et elle anticipe également ce qui va arriver (la saison à venir). C’est donc une étape de transformation naturelle et universelle.

Les intersaisons pour l’être humain sont des étapes clés pour se recentrer sur ce qui a été, et préparer ce qui va être. Chaque saison est régulée par des méridiens spécifiques, les méridiens Foie/vésicule biliaire au printemps, Les méridiens Coeur/Intestin Grêle en été, les méridiens Poumon/Gros intestin à l’automne et les méridiens Rein/Vessie à l’hiver.

Le thérapeute en art énergétique chinois est là pour permettre le bon déroulement de cette transformation, de cette évolution. Son travail consiste à soulager ce qui est passé, comme les méridiens qui ont été sollicités la saison qui se finit, et aussi à tonifier/renforcer ce qui va être, comme les méridiens qui seront dominants durant la nouvelle saison.

(Cela étant un exemple des multiples possibilités d’action que peut accomplir votre thérapeute durant les intersaisons).