Développé par le docteur Mukaino Yoshito au sein du département du sport et des sciences de la santé au Japon, le « M-Test » fût pensé en collaboration avec des athlètes étudiants et leurs entraineurs. Cette collaboration permit de comprendre les différents mécanismes entrant en action lors d’une activité physique, que ce soit dans le cadre sportif ou non.

Le « M-Test » ou Test des Méridiens permet d’évaluer, en fonction des contraintes de mobilité et douleurs, les trajets énergétiques déséquilibrés, ce afin de rétablir la libre circulation des liquides organiques et de l’énergie dans le corps.

 

 

›Où, dans le corps, circule cette énergie et ces liquides organiques responsables du bon fonctionnement général ?

 

Ce phénomène se situe dans le corps au niveau des fascias. Les fascias sont des tissus conjonctifs constitués de collagène et de liquides physiologiques. Ils englobent chaque élément du corps comme « un sac ». C’est-à-dire que chaque muscle, chaque os, chaque organe du corps est entouré par un fascia.

Exemple de fascia – extrait du cours de J-S Prot

 

 

Les fascias ont de multiples propriétés intéressantes, dont par exemple celle de créer de la bioéléctricité par leurs mouvements. Cette bioéléctricité est responsable de la libre circulation de l’information dans l’organisme. C’est donc l’espace dans lequel circulent aussi les méridiens d’acupuncture.

Les fascias sont aussi le lieu de la microcirculation physiologique, cela veut dire qu’ils sont responsables de la nutrition cellulaire et de l’énergie circulante.

En Médecine Chinoise Classique il existe un méridien qui est défini comme étant le lieu de circulation de l’énergie et des liquides physiologiques. C’est le méridien du San Jiao ou Méridien du 3 Foyers.

Il est décrit comme étant le lieu de circulation des différents « Qi »(lire énergie), ainsi que comme étant le lieu de circulation de la voie des eaux (lire nutrition).

Certains fascias prennent leur base à une extrémités du corps et se termine à l’autre extrémité du corps, voir exemple ci-dessous, ce qui met bien en lumière le rôle de vecteur de l’information que sont les fascias.

 

 

Ce trajet suit les méridiens de la ligne postérieure du corps – Extrait J-S Prot

 

›En quoi consiste le diagnostic différentiel par le mouvement ?

 

Il s’agit de proposer au patient l’exécution d’une trentaine de mouvement, afin de comprendre et d’observer la mobilité générale du corps, en sectorisant les différents méridiens du corps… Plusieurs mouvements par méridiens… En plus de cette mobilité observable et en cas de gênes ou douleurs induites par le mouvement proposé, le patient pourra compléter cette observation en évaluant sur une échelle de 1 à 10 le niveau de gêne ou de douleur.

Une fois les méridiens repérés (ceux qui engagent le plus de désagréments), le praticien corrigera directement les déséquilibres de ceux-ci. Le patient pourra alors instantanément observer par lui-même l’amélioration, voire la disparition des déséquilibres, en reproduisant sans contrainte les mêmes mouvements qui au début de la séance le contraignaient dans sa mobilité (ou gêne ou douleur).

 

Exemple de mouvements proposés lors du test de mobilité – extrait du livre de Mukaino Yoshito « Sports Acupuncture »